Lingua
Ricerca

Batz neuchâtelois

Batz neuchâtelois

In sintesi

Le Batz neuchâtelois, qui tire son nom d'une ancienne monnaie dont il reprend la forme, est un chocolat praliné créé en 1948 à l'occasion du centième anniversaire de l'entrée du canton de Neuchâtel dans la Confédération suisse. Le Batz neuchâtelois est une marque collective des artisans confiseurs-pâtissiers-glaciers neuchâtelois. Il se décline en deux versions: couverture lait et couverture noire. La masse à fourrer reste la même dans les deux cas.

Descrizione

Pralinés cylindriques d'un diamètre d'environ 1.5 cm et 1 cm de hauteur. Ils sont composés d'une coque de couverture au lait ou noire, fourrée d'une masse pralinée aux amandes et noisettes.

Ingredienti

Sucre, noisettes, beurre de cacao, cacao (6%), amandes, poudre de lait écrémé, graisse butyrique, lécithine de soja, vanille naturelle.

Storia

Le Batz neuchâtelois fut créé en 1948 par l'Association neuchâteloise des patrons confiseurs-pâtissiers-glaciers pour commémorer le centième anniversaire de la révolution neuchâteloise du 1er mars 1848, qui marque l'entrée de l'ancienne principauté prussienne dans la Confédération suisse. Certes Neuchâtel avait déjà adhéré au pacte fédéral de 1815 mais ce n'est qu'avec la révolution de 1848 que le canton s'est définitivement affranchi de la Prusse. Cette confiserie au chocolat fut conçue à l'effigie de l'ancienne monnaie qui avait cours, entre autres, à Neuchâtel: le batz. Le texte de présentation du produit précise que "cette pièce était utilisée dans les cantons suisses dès la fin du 15ème siècle jusqu'au milieu du 19ème siècle et frappée à Neuchâtel de 1589 à 1810."

Le Batz neuchâtelois est une marque collective. Tout membre de l'Association neuchâteloise des patrons confiseurs-pâtissiers-glaciers peut en produire et en commercialiser, pourvu qu'il respecte scrupuleusement la recette et se fournisse en matériel et matières premières "homologués" par ladite association.

Produzione

Le chocolat, tempéré, est tout d'abord chauffé à 50°C, refroidi à 28°C puis réchauffé à 32°C. Les acides gras du cacao ayant plusieurs points de fusion, il s'agit ici de créer de fins cristaux de graisse aux abords de la masse (précristallisation). Cette dernière est ensuite mélangée. Une fois fait, le chocolat est coulé dans des moules qui seront vibrés, c'est-à-dire soumis à vibrations, ce qui permet d'éliminer les bulles d'air. Le surplus de chocolat est ensuite vidé. Ne reste alors qu'une fine couche qui formera la coque du Batz. Le moules sont placés au réfrigérateur afin de durcir les coques. Ces dernières sont ensuite remplies de masse à fourrer avant de retourner au réfrigérateur. Enfin, les Batz sont recouverts d'une dernière couche de chocolat puis remis une dernière fois au froid durant deux à trois heures avant d'être démoulés.

Les Batz neuchâtelois sont conditionnés dans des boîtes triangulaires à l'effigie de l'ancien drapeau neuchâtelois. Chaque boîte en contient quinze.

Consumo

Les Batz neuchâtelois sont disponibles toute l'année mais comme beaucoup de chocolats, ils sont surtout consommés durant les saisons froides ou tempérées.

Les Batz neuchâtelois peuvent être consommés au dessert ou avec le café, après un repas, ou pour le goûter.

Importanza economicas

Les Batz neuchâtelois ne sont produits que par les membres de l'Association neuchâteloise des patrons confiseurs-pâtissiers-glaciers ayant signé la charte du Batz neuchâtelois. Les chiffres de production ne sont pas connus; on sait toutefois que le Batz neuchâtelois ne fait généralement pas partie des "produits phares" des artisans qui les confectionnent. Certains d'entre eux continuent malgré tout à en confectionner, essentiellement pour le symbole.

Confetteria Print

Epicentro di produzione

Canton de Neuchâtel.

Map