Langue
Recherche

Cenovis ®

Cenovis ®

En bref

Le cenovis est une pâte à tartiner obtenue à partir d’ingrédients d’origine exclusivement végétale. C’est un produit très spécial, qu'on peut aimer ou détester, sans moyenne mesure, ainsi dit-on. Le goût rappelle celui du bouillon en cube. Très célèbre en Suisse romande et notamment à Genève. Selon une étude de marché de 2009, 75% de la population romande connaissent le cenovis, contre près de 30% en Suisse alémanique  (Basellandschaftliche Zeitung, 29.3.2011).

Le terme Cenovis dériverait, selon la version officielle, de la fusion des mots latins cenă, cenae (repas) et « vis, rŏboris » (force) et signifierait approximativement : aliment fortifiant.

Description

Pâte à tartiner de consistance dense. Couleur : brun.

Variation

Condiment liquide ou condiment en poudre; condiment à tartiner sans sel.

Ingrédients

Levure de bière, eau, extrait de légumes, sel de cuisine, vitamine B1.

Histoire

L’idée de création de ce produit remonte aux années 1920, lorsqu’un brasseur allemand met au point une technique pour éliminer l’amertume de la levure de bière. Quelques années plus tard, un groupe de brasseurs bâlois a l’initiative d’utiliser cette levure, très riche en vitamine B1, dans l’alimentation. Naît ainsi en 1931 une pâte appelée Cenovis, composée d’un mélange de levure, d’extraits de légumes, d’eau et de sel. Le site de production est à l’origine situé à Rheinfelden, dans le canton d'Argovie. Il faut préciser d'ailleurs que des pâtes similaires existaient déjà depuis le début du siècle en Allemagne et dans les pays anglo-saxons : la Marmite est créée en Angleterre en 1902, elle est également répandue en Irlande et Afrique du Sud; le Vegemite est inventé en Australie en 1923 et il est consommé dans ce pays et en Nouvelle Zélande ; le Promite est lui aussi originaire d'Australie.

Dans l’article « Cenovis et vertus », paru dans Le Temps du 1er février 2002, Luc Debraine signale que ce produit a émergé dans une période de crise économique, où la viande était rare et d’autres aliments aussi, « d’où l’intérêt de proposer des exhausteurs de goût, des sucs de viande en cube, des pâtes végétales vitaminées ». Prétextant ses propriétés fortifiantes, le Cenovis est adopté 1955 par l’armée, ainsi indiquent ses producteurs. Pendant des décennies, le Cenovis n'as pas la vie facile: les quantités vendues sont en baisse, jusqu’au risque de disparition de la production. En 1999, un financier résidant à Genève, Michel Yagchi, passionné par le produit qui lui rappelle son enfance, relève le défi de sauver le produit et, grâce à une campagne publicitaire puissante, le chiffre d’affaire de l’entreprise augmente sensiblement. La production reste dans les mains de Sonaris SA, créée en 1993 et basée à Rheinfelden. En 2003, Sonaris SA transfère la production à Arisdorf BL, en 2008 elle rachète Cenovis SA et déplace le siège de Genève à Arisdorf. En 2011, la marque Cenovis fête son 80e anniversaire, 2013 Sonaris et Cenovisfusionnent pour former la nouvelle Cenovis SA à  Arisdorf.

Production

L’entreprise qui le produit ne dévoile pas le mode de fabrication.

Sur le site internet du Cenovis, on peut trouver les composants du cenovis : la pâte à tartiner traditionnelle est composée de levure de bière, d’eau, d’extraits de légumes, de sel de cuisine et de vitamine B1. Il existe aussi une pâte à tartiner « sans sel » : les ingrédients sont les mêmes, mais elle ne contient pas de sel. Une version liquide est aussi dans le commerce : aux ingrédients on rajoute du condiment au soja. Le cenovis en poudre est par ailleurs composé de: sel marin de geyser d’Islande iodé, levure en poudre, amidon modifié, extrait de levures, légumes, graisse végétale hydrogénée, épices, antiagglomérant (E 551).  

Consommation

Se consomme de préférence sur une tartine beurrée au petit déjeuner. Il est aussi d’usage de l’ajouter aux potages ou aux sauces pour l’assaisonnement des salades ou bien pour raviver la saveur des sandwichs. Considéré comme un produit sain, il est conseillé par la Fédération vaudoise des ligues pour la santé.

En version liquide ou en poudre, il est employé comme condiment dans des préparations culinaires variées.

Importance économique

Le cenovis est vendu dans toutes les chaînes de distribution suisses et aussi dans certaines épiceries et d’autres magasins, mais pas systématiquement. Le prix d’un tube de pâte à tartiner de 70 g varie entre 3,80 et 5,80 francs (2017).

Sources

  • Elisabeth Nicoud,   24 heures édition complète; 16.03.2007,   24 heures,   2007.  
  • Bircher-Benner, Max,   Mets de fruits et de légumes crus,   Ed. du Wendepunkt,   Zurich,   1934.  
  • www.cenovis.ch.  
  • Le Temps, 1er février 2002,   2002.  
  • Broillet, Céline<BR />Zumbach, Flavia,   LE CENOVIS® est-ce votre vice ?,   Haute école de santé Genève, Filière diététique,   Genève,   2007.  
  • Basellandschaftliche Zeitung, «Die Cenovis-Schnitte feiert ihren 80»,   29.03.2011.  
  • Daniel Haller,   Die Cenovis-Schnitte feiert ihren 80.,   Basellandschaftliche Zeitung,   29.03.2011.  
Epices, sels, vinaigres et huiles Imprimer

Epicentre de production

Arisdorf (BL)

Map